Accueil > Stratégie d'entreprise > Développement international

Développement international

Une fois bien implantée sur son territoire national, la question du développement à l’international d’une entreprise se pose inexorablement. Y-a-t-il un marché sur lequel se positionner au-delà des frontières nationales ? Quelle est sa situation en termes de concurrence ? Il y a beaucoup de facteurs à prendre en compte avant de se lancer. La législation du ou des pays concerné(s) par le développement de mon entreprise peut-elle représenter un frein ou au contraire faciliter mes démarches ?
La mondialisation a abaissé les frontières en général mais il est important de considérer toutes les éventualités avant de foncer. Des cas concrets à découvrir au travers de ces témoignages.

Bernard Reybier, un entrepreneur dans l’âme

Fermob09

Rencontre avec Bernard Reybier, à la tête de Fermob, fleuron français du mobilier outdoor, qui s’exporte aujourd’hui aux 4 coins du monde. Un beau parcours pour une personnalité forte et déterminée.

Lire la suite...
--

Michel et Augustin : le Made in France au goût du jour

michel

Le « Made in France » est plus en vogue que jamais. Son retentissement dans le monde culinaire est d’autant plus important que la gastronomie française figure depuis 2010 au patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO.

Lire la suite...
--

Lucien Deveaux : « Croire aux hommes plutôt qu’aux principes »

DEVEAUX Lucien - portrait

Parmi les premières entreprises françaises du textile et troisième en Europe, le groupe Deveaux a niché son siège dans un petit village du Haut Beaujolais, dans un bassin autrefois florissant, qui s’étendait de Roanne à Lyon. Après bientôt 3 siècles d’existence dans la production, la société s’est aujourd’hui complémentarisée, notamment dans la distribution, après avoir fait l’acquisition des réseaux Armand Thierry et Jacqueline Riu. Présent dans l’entreprise depuis plus de 50 ans, Lucien Deveaux (aujourd’hui président du conseil de surveillance) revient sur son parcours pour Valeurs d’Entrepreneurs.

Lire la suite...
--

Marie-Hélène Dick : « L’envie, c’est ce qui emporte tout !»

MH Dick

Dirigée par Marie Hélène Dick, Panpharma montre l’exemple d’une entreprise familiale qui a su préserver son indépendance, tout en menant un ambitieux développement à l’international. Elle nous livre son regard sur l’entreprise en France, et ailleurs.

Lire la suite...
--

Entrepreneur en quête d’aventure

BERARD Jean-Michel portrait

ESKER est née en 1985, à la grande époque des éditeurs de logiciels comme Microsoft et Oracle. Son business est né d’un besoin client et d’une intuition qui a germé dans l’esprit de son patron fondateur Jean-Michel Bérard. Aujourd’hui, l’entreprise est présente dans le monde entier et a changé plusieurs fois de métier et de modèle économique. Une véritable épopée, pilotée par un aventurier de l’informatique.

Lire la suite...
--

Gildas Merian, à fond l’entrepreneuriat

Gildas Merian - Valeurs d'entrepreneurs Voir la Video

Quand Gildas Merian raconte son parcours, il paraît fluide, simple, évident. Pourtant, il n’y a rien de banal à ce qu’un instituteur devienne entrepreneur, et encore moins à ce qu’il mène sa société au rang de leader mondial. Mais le moteur du patron de Sodikart, c’est sa passion du kart. Passion assumée, passion partagée avec ses collaborateurs. Passion qui, assortie d’un sens aiguisé de la performance et d’un goût affirmé pour la compétition, expliquerait tout de sa démarche entrepreneuriale. Avec beaucoup de sincérité, de spontanéité et de… passion, Gildas Merian donne à voir ce que l’on pourrait appeler une « nature entrepreneuriale ».

Lire la suite...
--

Eric Babolat, l’héritier monte au filet

BABOLAT Eric portrait

Eric Babolat a pris la tête de l’entreprise familiale suite au décès accidentel de son père. De lui, il avait hérité non seulement la passion du tennis, mais le goût de l’entreprise. De là à diriger, il n'y avait qu'un pas… qu’il a franchi en s’appuyant sur l’histoire et les traditions de l’entreprise comme sur un tremplin pour la développer. Un peu comme si ses « racines » lui donnaient des « ailes »… Sûr de ses bases, il a pu poursuivre sur la voie de la diversification initiée par son père, en misant plus que jamais sur l’innovation. Une stratégie de longue haleine, menée avec audace et persévérance. De fait, la société créée en 1875 pour transformer des boyaux -destinés à l’agroalimentaire mais aussi à la chirurgie (fils), la musique (cordes) et, très vite, aux cordages pour les raquettes - propose aujourd’hui aux sportifs une gamme étendue de produits à haute valeur technologique. A l’image de la société familiale qui a su démontrer son agilité. Et sa vitalité.

Lire la suite...
--

PKM, le héraut de l’actionnariat salarié (2/2)

PKM portrait Voir la Video

A 23 ans, Pierre Kosciusko-Morizet crée son entreprise. Il sort alors tout juste de HEC et revient des Etats-Unis où il a su saisir l’idée qui allait faire le succès de PriceMinister. Il se lance en 2000 avec une détermination qui semble ne l’avoir jamais quitté. Et un certain nombre de convictions qui ne semblent pas s’être érodées sur l’autel de la réalité entrepreneuriale mais qu’il défend, toujours, avec une vigueur saisissante. Notamment, PKM est un chantre de l’actionnariat salarié. Il en défend la cause et en a testé la mise en place qui, pour être parfois difficile et frustrante, n’en reste pas moins selon lui une très bonne façon d’ « aligner les intérêts » des acteurs de l’entreprise. S’il a revendu PriceMinister l’année de ses dix ans au groupe japonais Rakuten dans la perspective de booster sa croissance, le jeune dirigeant pilote encore sa société. Et déploie son énergie à la faire grandir, tout en se « battant » pour un capitalisme plus humain et une entreprise moins inégalitaire.

Lire la suite...
--